Tarot de Marseille, La BD du futur

Par Laurent Edouard, tarologue

Laurent EDOUARD se consacre depuis son plus jeune âge à l’étude des arts divinatoires, du spiritisme et de la psyché. Enfant, il découvre rapidement qu’un autre monde s’ouvre au travers de ses perceptions.

Sa carrière de tarologue et de thérapeute est couronnée de succès. Il s’inscrit dans la mouvance de la célèbre tarologue Tchalaï Unger et se spécialise dans la résolution des énigmes amoureuses.

Le guide de la voyance de la journaliste Anne Placier lui délivre 4 étoiles et le présente comme une révélation ! Depuis, il consulte en France et à l’étranger, et ses clients ne cessent de témoigner de la qualité de sa prestation.

Attaché à un exposé rationnel de la consultation de voyance, sa manière de présenter les choses le distingue de beaucoup de ses confrères, et séduit une clientèle nouvelle en recherche de pragmatisme, de tangible, et de rationalité. C’est ce paradoxe étrange qui contribue à lui donner une image originale et une notoriété grandissante.


Le Tarot de Marseille, plus particulièrement ses 22 arcanes majeurs (atouts), peut facilement être lu avec beaucoup de simplicité, comme on le ferait avec les dessins d’une bande dessinée ! C’est l’approche la plus facile pour découvrir ces images séculaires avec un œil neutre et détaché des différents enseignements ésotériques et occultistes connus. Cela vous permettra d’appréhender par vous-même de multiples sens possibles pour chacune de ces 22 scènes. Cette approche sera d’autant plus efficace s’il s’agit d’une découverte ; cela ne vous empêchera pas d’examiner plus tard si votre curiosité s’avère trop forte, d’autres voies plus dogmatiques et intellectualisées. Il ne vous aura pas échappé que la plupart des enseignements tarologiques sont emprunts d’hermétisme, de philosophie, et c’est précisément ce qui effraie les apprentis ! Dites-vous que ces moyens d’aborder le tarot ne sont pas incontournables, et réservez-les pour plus tard… Pour le moment, mieux vaut vous satisfaire de l’idée qu’il s’agit avant tout d’un livre d’images, telle une bande dessinée sans bulles, que vous allez compléter au fil du temps. L’histoire confirme d’ailleurs que le tarot de Marseille a été créé à l’intention de ceux qui ne savaient ni lire, ni écrire, dans le but de leur apporter une connaissance sur l’homme et sur le monde à laquelle ils ne pouvaient avoir accès par le livre.

De nombreuses personnes se sentent dépassées par la complexité de la tarologie, et c’est un fait que cet outil, lorsqu’il est poussé dans ses retranchements les plus subtils s’avère vraiment opaque et difficile à saisir, au point de sembler rapidement impénétrable et inaccessible. Alors, le découragement de l’étudiant prend vite le dessus sur sa motivation et le conduit au renoncement ! Nul doute que le tarot de Marseille constitue une nourriture intellectuelle potentiellement indigeste lorsque la carte du menu se présente dans le désordre… ou encore lorsqu’elle n’est pas adaptée à l’appétit et aux goûts de son visiteur.

Commencez simplement par regarder ces images comme si vous étiez enfant, et notez ce qu’elles vous inspirent. Quelques mots suffisent ! Si par chance un enfant se trouve près de vous et que sa curiosité est piquée par le jeu, ne vous privez pas de l’écouter vous raconter ce qu’il voit, lui, dans ces drôles de dessins ; il y a fort à parier que ses découvertes vous révèlent des détails que vous n’aviez pas vus, probablement à cause de votre mental d’adulte, déjà trop formaté pour voir des choses simples, sans y projeter vos peurs, vos croyances, votre histoire en somme !

Ceci n’est pas inintéressant, puisqu’il s’agit de la base même de la technique du tarot psychologique, mais c’est déjà aller trop loin pour un début !

Après cette première découverte des images et un début de grille de lecture constituée par quelques mots-clés attribués à chaque carte, ou lame/arcane, si la sémantique ésotérique vous convient mieux, le temps est venu de passer à l’étape suivante : décrire une idée, un concept, en choisissant deux cartes. En effet, une seule image englobe tellement de possibilités que seul l’ajout d’une autre image vous permettra de mieux situer le sens du message délivré. C’est un peu comme si je vous disais « j’aime » sans vous dire qui ou quoi ! Vous auriez une première information mais, néanmoins, vous resteriez sur votre faim… « J’aime le soleil », c’est tout de suite plus précis ! Avec le tarot, ça donnerait : L’AMOVREVX pour le verbe seul + LE SOLEIL pour le soleil ! Si j’avais voulu dire « j’aime la lune », j’aurais tout simplement choisi L’AMOVREVX + LA LUNE.

                                                    

N‘est-ce pas simple ?

Un autre exemple pour vous en convaincre. « Je voyage », oui mais où ? « Je voyage à l’étranger », c’est une précision utile !

Avec le tarot : LE MAT pour « je voyage » et LE MAT + LE MONDE pour « je voyage à l’étranger ».

                                                  

Je vous accorde que j’ai volontairement opté pour des exemples particulièrement faciles mais vous en conviendrez avec moi, avant de lire et d’écrire un roman, mieux vaut débuter par de petites notes !

Le tarot n’a pas d’autres limites que celle de votre esprit. Il est à même de vous délivrer des messages de toute nature, avec plus ou moins de détails et de complexité. Faites-vous confiance.

Par la suite, vous pourrez expérimenter trois cartes, puis cinq, et vous finirez par voir des histoires se dérouler sous vos yeux. Une véritable bande dessinée racontant le passé, le présent et le futur ! Ce sera alors le début d’une forme de perception du monde grandement facilitée par les images du tarot. Vous commencerez à éprouver une forme d’émerveillement devant cette magie et probablement à vous interroger sur le « comment ça marche » ? Rien d’ailleurs ne vous oblige à chercher la réponse à cette question, peut-être mieux vaut-il poursuivre la découverte en s’émerveillant ?

Cette lecture analogique des cartes du tarot de Marseille se veut complémentaire du mode de lecture symbolique de ces images. Elle présente l’avantage de ne nécessiter aucune connaissance pour commencer les interprétations. Cette approche s’avère être aussi un exercice intéressant pour travailler l’intuition de manière ludique. Néanmoins, rien ne vous interdit de mélanger les deux modes de lecture. En matière de lecture du tarot, prenez soin de ne vous enfermer dans aucune méthode, aucune croyance sclérosante, aucun dogme ; le tarot est en vous, vous portez sa magie, vous êtes libre. Ne croyez pas ce que l’on vous raconte des images, faites confiance à vos yeux et à vos neurones !

Tchalaï Unger, une érudite de renom, disait que le tarot est une école du regard objectif. Il me semble que c’est un point de vue facile à défendre.

J’enseigne son approche du tarot de Marseille depuis de nombreuses années, notamment à des tarologues avertis, qui prennent beaucoup de plaisir à redécouvrir les images et les combinaisons de cryptage inépuisables du tarot.

Prenez le temps de découvrir ces images et invitez-les dans votre quotidien. Vous en tirerez de nombreux enseignements sur vous-même et sur le monde. Je vous souhaite un voyage plein de surprises au confluent des neurones, de l’art sacré et de la magie du vivant.


Contact auteur de l’article


Laurent Edouard – Consultation tarologique

REIMS

03.26.85.57.91 –  www.laurent-edouard.com


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *