1er site d'informations sur la voyance
Lien facebook guide la voyance

Kevin Meunier : Le Tarot au service de l'Humanisme

Par Anne Bouquet

Kevin Meunier

Medium, voyant, tarologue, coach vocal, praticien en Traitement Intuitif

Kevin Meunier affiche un curriculum vitæ surprenant.

À même pas trente ans, ce jeune homme lumineux est coach vocal, medium, clairvoyant, tarologue et praticien en Traitement Intuitif.

Auteur du livre « Développer son Intuition - Les Bases », Kevin Meunier vient de mettre au point une méthode révolutionnaire de lecture du Tarot et de formation de tarologues professionnels.

>>> Interview

On peut dire que votre enfance a été particulière…

En effet, j’ai eu une enfance qui ne m’a pas permis de m’ennuyer beaucoup ! D’ailleurs, les astrologues s’amusent toujours beaucoup à décrypter mon thème natal, tant il y était écrit que je vivrais tout ce que j’ai pu traverser dans ma vie.

La médiumnité a toujours été présente dans mon quotidien. D’aussi loin que ma mémoire remonte, j’ai toujours vu, entendu ou ressenti des choses qui échappaient à d’autres, sauf que dans les premières années de ma vie, je n’avais pas conscience de capter des éléments que d’autres ignoraient.

Un évènement important de ma vie a été néanmoins une terrible pierre d’achoppement sur le chemin de mon évolution. Vers l’âge de sept ans, j’ai vu une terrible entité, du genre de celles que je n’avais jamais vues auparavant et n’aurais jamais voulu voir, et je crois que je m’en souviendrais toute ma vie, et pour cause !

Cela s’est produit une nuit, tandis que - pour une raison totalement inconnue - je me trouvais parfaitement réveillé et assis dans mon lit, dans une espèce d’état second.

J’ai alors vu apparaître le visage d’un homme, fendant l’obscurité de son teint rouge et de ses yeux fauves, entouré d’une aura brûlante, le sourire carnassier et l’envie évidente d’en découdre avec moi.

Inutile de vous préciser l’intensité de ma terreur à cet instant, et la force avec laquelle j’ai souhaité me « refermer » pour ne plus jamais voir ce genre de créature.

Avec le temps, les manifestations ont été plus « sympathiques » : je voyais des défunts, je les entendais, ils étaient là, tout autour de moi, même si la nature réelle de ces entités m’échappait totalement.

Et en grandissant, surtout avec l’impératif de socialisation qu’impose la vie scolaire, je captais de moins en moins de messages de la part des défunts… mais de plus en plus de la part des vivants !

Complètement ouvert, je recevais toutes les informations qui passaient. J’aspirais absolument tout. Les pensées, les souvenirs, les états d’âmes de ceux que je rencontrais. Bref, une vraie éponge !

Vous avez très tôt cherché à rationaliser vos facultés extrasensorielles…

C’est en effet mon Saint Graal que je n’ai de cesse de poursuivre.

Dès l’enfance, je me suis plongé dans le bain des arts divinatoires. Je me suis tricoté ma propre culture ésotérique.

De nature cartésienne, j’ai toujours voulu décrypter ce que je vivais et la nature de ces évènements pour mieux les comprendre. Ce besoin d’analyser vient de l’envie de pouvoir décortiquer les systèmes de fonctionnement de l’humain et de ses facultés parapsychiques, pour ensuite être capable de les reproduire.

C’est comme si vous preniez des ingrédients au hasard, que vous mélangiez le tout et que cela donnait un délicieux gâteau ! Vous aimeriez savoir précisément comment reproduire ce chef d’œuvre ! Pour les facultés parapsychiques, c’est pareil.

Je souhaitais comprendre les rouages du cerveau et du corps pour mieux en saisir le « mode d’emploi ».

À la bibliothèque, du haut de ma première décennie,  je dévorais déjà tous les ouvrages dédiés aux neurosciences, au grand désarroi des bibliothécaires.

Ce que nous faisons passer pour du « paranormal » est en réalité tout à fait normal, sauf que certains facteurs nous échappent encore.

Néanmoins, nous possédons tous une intuition, une clairvoyance, un clair-ressenti, une claire-audience, etc. Certains développent cette faculté et d’autres la laissent en sommeil.

Comme certains deviennent de bons musiciens puisqu’ils travaillent cela dès le plus jeune âge, tandis que d’autres deviennent des prodiges du ballon.

Pourtant, cette « sélection » n’empêche pas le pianiste de jouer au foot, ou au sportif de s’essayer au piano !

Je me bats aujourd’hui pour démystifier la voyance et la médiumnité car nous possédons tous en nous ces capacités.

Tout le monde a eu ou aura accès, un jour, à ces « possibilités ».

Essayer de vanter ses capacités en se disant « héritier » d’un don ayant traversé les générations, est aussi ridicule que de prétendre avoir des yeux plus puissants que ceux des autres parce que notre arrière-grand-mère était comme ça et nous les a transmis !

C’est sans fondement et parfaitement grotesque !

Mon travail consiste à démontrer cette réalité.

À ce titre, j’ai écrit en 2011, mon premier ouvrage « Développer son Intuition - Les Bases » (publié chez Lulu Édition).

Il donne  des outils afin de  développer ce que certains appellent le « 6ème sens ».

C’est d’une grande simplicité et très amusant à faire.

J’aime apporter une touche ludique dans tout ce que je réalise car je crois que c’est ainsi que l’on apprend le plus et que l’on développe le mieux. Et d’ici quelques mois, mon prochain ouvrage, consacré à la lecture du Tarot de Marseille, prouvera une fois de plus que ce genre de pratique n’est pas l’apanage d’une élite, et fera au contraire la part belle à l’initiation des plus néophytes qui soient en matière de tarologie.

 

Kevin Meunier auteur de "Développer son Intuition" aux Editions Lulu

 

 

Vous êtes tarologue, medium, clairvoyant depuis plusieurs années…Comment travaillez-vous ?

Je consulte directement à mon domicile sur Paris (et quelques fois dans l’Oise), ainsi que par téléphone ou par mail, même si rien ne vaut une consultation en chair et en os.
Ma démarche en consultation est tournée vers ce que je nomme la Tarologie Humaniste, une manière d’utiliser le Tarot afin de placer l’humain et son libre arbitre, au centre de nos interrogations et lectures, et de lui donner les moyens d’être pleinement acteur de sa vie.

Je suis persuadé que les (très) grandes lignes de notre destin sont écrites, mais que les moyens pour aller d’un point A à un point B sont entièrement de notre ressort et ne dépendent que de nous.

Ainsi, mon travail consiste notamment à aider le consultant à connaître les outils qui l’aideront à réaliser son projet, à avoir la vie qu’il souhaite, ou plus sobrement, à être heureux (une valeur sûre en ces temps si durs !)

Nous voyons alors ensemble ce que le Tarot nous présente de l’avenir, bien entendu, mais aussi et surtout des forces, des faiblesses, des facteurs en présence, d’impératifs ou de mises en garde, afin que le consultant puisse avoir un panorama suffisamment large de sa situation, de sorte à l’influencer de manière intelligente et stratégique.

On me demande souvent si je propose toujours des séances de médiumnité, que je pratiquais gracieusement, dès les débuts de mon activité professionnelle.

J’ai donné de très nombreuses consultations de contacts avec les défunts afin de rétablir le dialogue entre eux et les vivants. Mais depuis peu, j’ai fait le choix d’être un peu plus présent pour les vivants, et un peu moins pour les morts. J’ai donc arrêté ce type de consultations qui me prenait beaucoup de temps (et d’énergie).

Cependant, à un consultant venant me voir pour une séance de lecture du Tarot, je propose également de ramener avec lui une photo ou un objet ayant appartenu à un défunt avec qui il souhaiterait éventuellement communiquer, le tout scellé dans une enveloppe opaque (afin de ne rien savoir à l’avance concernant l’identité du défunt) et nous prenons un peu de temps en fin de séance afin d’établir le contact, si l’entité souhaite communiquer, bien entendu.

C’est toujours une étape très émouvante et très riche en enseignements à la fois pour le consultant... et pour moi-même !

Vous avez une passion pour le Tarot. Vous êtes en train d’écrire un livre sur votre méthode de lecture. Une formation en trois temps est aussi programmée en septembre…

En effet, le Tarot de Marseille est d’une richesse inépuisable. Je le pratique quotidiennement, et effectue sans cesse des recherches sur ce support fantastique qui n’a pas fini de nous épater, j’en suis sûr !

C’est ainsi que j’ai mis au point une technique de lecture originale, inédite, et dont je parlerai dans mon prochain ouvrage.

Cependant, cette « technique » de lecture n’est pas la « Méthode Meunier » que j’enseigne.
Elle est intégrée dedans, comme un des éléments que l’on apprend et que l’on pratique, mais ma méthode est beaucoup plus large et ne s’arrête pas à l’apprentissage d’une forme de tirage.

Elle englobe à la fois une compréhension nouvelle du Tarot de Marseille, une manière de l’aborder et de l’analyser radicalement différente de ce que l’on peut voir à ce jour, mais aussi une approche des multiples formes de lectures parmi les plus connues (ainsi que de ma forme de tirage que j’ai nommée « Constellation Tarologique »).

Mais ma Méthode est aussi basée sur un enseignement riche concernant la manière de lire le Tarot, de se comporter en consultation, de communiquer avec le consultant, de développer à la fois son sens de l’analyse, de la psychologie, mais aussi de l’intuition et de l’empathie.

Cette méthode est le fruit de nombreuses années de recherche et d’expérimentation, en collaboration avec un grand nombre de tarologues professionnels, de coachs, de chercheurs et de pédagogues de domaines aussi divers que la thérapie, la voyance, le développement personnel, la gestion mentale et corporelle, ou encore la physique quantique.

 

Le Tarot est un « je » qui se vit

 

Vous l’avez compris, je suis quelqu’un de pragmatique.

J’aime transmettre le fruit de mes expériences à d’autres.

Je vais donc proposer une formation en tarologie, qui se déclinera en trois modules de deux jours, de septembre à novembre, et qui bien entendu se réitèrera dès le début de 2014 pour les élèves n’ayant pas pu venir aux stages de fin d’année.

Dans le premier module, nous allons analyser les cartes du Tarot de Marseille, incarner les personnages des lames  pour les vivre pleinement. Par exemple, il s’agira de ressentir ce que chaque carte nous apporte comme type d’énergie, ce qu’elle réveille en nous de souvenirs, de sensations ou d’informations. Nous verrons que le Tarot est comme un miroir, et que chaque « lame » reflète une partie de nous et de notre histoire très particulière.

Avec le second module, nous aborderons l’aspect pratique de la tarologie que je qualifie d’Humaniste. Nous travaillerons sur la personne, sur ses forces, ses faiblesses et ses buts.

Chaque stagiaire pourra dessiner un projet personnel, comprendre ce qui l’a amené au Tarot, à la Tarologie, au besoin d’aider l’autre ou de s’aider soi-même.

Mais on découvrira également les différentes formes de lectures parmi les plus connues. On apprendra à monter un tirage cohérent, en fonction des questions posées par les consultants, ainsi que les bases de la Constellation Tarologique dont je suis le créateur et dont j’ai déjà un peu parlé sur mon site Internet (www.kevinmeunier.com).

 

www.kevinmeunier.com

 

Je pars du principe que toute personne qui suivra mes cours, pourra devenir tarologue professionnel, s’il le souhaite.

Enfin, le troisième et dernier module, prévu pour le mois de Novembre, sans doute le plus important pour les futurs tarologues professionnels et, à ce jour, unique dans le monde de la Tarologie.

Il sera dédié à la pédagogie du consultant : comment accueillir celui-ci, de quelle manière le comprendre et analyser sa personne et sa personnalité via des outils comme la PNL (Programmation Neuro-Linguistique), la Psychologie, les expressions physiques ou verbales, de même que l’empathie ou l’intuition.

Il est important de traiter à la fois l’intuitif et le pragmatique.

Le cerveau droit et le cerveau gauche seront tous deux pleinement sollicités ! (sourires)

Vous êtes également professeur de chant et praticien en Thérapie Intuitive. Vous déclarez d’ailleurs être un technicien qui entend au-delà de la voix…

Il y a encore peu de temps, ces deux activités étaient distinctes. À ce jour, elles se sont mariées naturellement.

J’ai commencé à donner des cours de chant sur des durées très denses (4 heures d’affilées minimum), en groupe, dès mon adolescence. Peu à peu, j’ai constaté que je perdais mon énergie au fil des heures. Dans ce creux de la vague, lorsque le mental n’était plus en mesure de suivre le mouvement, d’autres éléments m’apparaissaient.

Des images me venaient, des flashs s’invitaient.

Je savais que je devais travailler sur tel ou tel point avec mon élève, sans savoir pourquoi. C’était une évidence.

Les blocages qui habitaient ceux-ci se levaient alors les uns après les autres. J’ai vite compris que j’entendais « au-delà de la voix ».

Je tiens néanmoins à préciser que j’ai fait une rencontre capitale qui m’aura aidé à comprendre ce que je vivais, à mettre des mots dessus et à pouvoir reproduire l’effet à volonté.

Cette rencontre fut celle qui m’aura mis en relation avec Evelyne Da Silva, une fantastique thérapeute vivant et officiant dans la région de Strasbourg.

Elle m’a enseigné ses outils thérapeutiques, et dont la méthode est entièrement basée sur le ressenti intuitif et la mise en résonance entre deux personnes.

Elle aura entièrement changé ma vie, et pas seulement dans le cadre de mon travail de coach vocal.

Aujourd’hui, quand je travaille sur la voix de quelqu’un, je vais plus loin que l’aspect vocal.

Je vibre à la fois avec la voix, mais aussi avec l’être, la personne, je résonne avec son histoire et son vécu intérieur.

Vous êtes très jeune et vous avez sans doute des tas de rêves…

Bien évidemment, j’ai une kyrielle de projets en tête ! Et si une bonne fée pouvait me permettre de réaliser mon rêve, en réalité, je demanderais à en réaliser deux (je suis un peu gourmand !) Un premier rêve assez réaliste, et un second, sans aucun doute plus utopique.

Mon premier souhait serait de pouvoir diffuser mon enseignement et ma vision de la Tarologie Humaniste au plus grand nombre. Je m’oriente de plus en plus vers la formation car je m’épanouis pleinement en tant qu’enseignant.

C’est mon terrain de prédilection.

Et mon second rêve, qui correspond à mon idéal de vie, serait de m’absenter durant plusieurs mois ou plusieurs années du milieu du tarot, de la voyance ou de l’enseignement, afin de partir aux quatre coins du monde pour réaliser ce que me dit mon cœur : défendre les animaux, les aider, les protéger, les soigner, me battre pour eux.

Je suis végétarien, militant contre les corridas, la fourrure, l’expérimentation animale, la vivisection ou la maltraitance…

Les animaux sont plus qu’une passion ou une envie, ils sont mon sacerdoce.

Je trouve tellement grotesque d’abattre des animaux par milliers chaque jour, de les torturer pendant des mois ou des années, tout ça pour obtenir quelque chose que l’on peut avoir naturellement sans que personne n’en souffre.

On parle d’écologie, de faim dans le monde, de malbouffe, d’obésité, de mauvaise santé, de souffrance à travers l’ensemble des continents.

Pourtant on sait aujourd’hui que le végétarisme résoudrait l’intégralité de ces problèmes.

Alors pourquoi n’est-ce toujours pas le cas à l’échelle mondiale ? Il est tellement difficile d’accepter de penser avec son cœur plutôt qu’avec son ventre.

N’est-ce pas là le sens du « nombrilisme » ? Quoi qu’il en soit, je sais que ce rêve ne sera « utopique » qu’un temps… et que viendra un jour où cette mission de vie prendra le dessus sur mon désir d’enseigner.

Les bases sont déjà plantées. Il n’y a plus qu’à monter la tente…

 

 

Kevin Meunier

Médium, thérapeute, coach et tarologue

Consultation en cabinet, par téléphone et par email

téléphoneParis 11

sitewww.kevinmeunier.com/

adresse mailEmail

 

Partagez directement sur FaceBook


Publié le Lundi 1 Juillet. 2013