Cécile, voyance & sophrologieL’intuition guide nos pas

Cécile est voyante, sophrologue intuitive et énergéticienne. Elle officie à Bordeaux.

Elle anime également des stages de voyance et des ateliers dédiés à l’étude des tarots.

Ancienne journaliste, férue d’histoire, cette trentenaire douce et bienveillante, apaise les corps et les âmes, et éclaire les destinées.

Son credo ? Chacun doit apprendre à  se libérer de ses peurs, pour avancer en toute confiance,  sur son chemin de vie.

 

Rencontre.

Comment la voyance est-elle entrée dans votre vie ?

Très jeune, j’étais passionnée par le monde de l’ésotérisme. Adolescente, je tirais les cartes, je dévorais les livres traitant de paranormal. Je me montrais  très réceptive : je sentais des présences d’entités, je ressentais les événements à venir… J’avais des « certitudes ».

 

Ce sixième sens a toujours fait partie de ma vie.

 

Après ma licence d’histoire/géographie,  je suis devenue journaliste, avec cette forte envie de transmettre des informations, d’être une passerelle entre mes semblables.

Je  me suis sentie rapidement « limitée ». Je m’explique : j’éprouvais le besoin d’aider autrui, mais mon travail ne me permettait pas d’aller plus loin, dans ma quête.

Changement de cap

En 2007, journaliste à Paris, j’ai entrepris une formation en sophrologie, dans le but de me reconvertir au niveau professionnel et enfin dépasser mes peurs, les affronter.

Une fois diplômée, j’ai pris un virage à 180 degrés !

J’ai tout quitté –travail, vie à cent à l’heure-, et je me suis installée à Cannes, où j’ai ouvert mon cabinet de sophrologie.

J’étais heureuse d’avoir sauté le pas. Cependant, j’avais l’intime conviction que  cette nouvelle activité serait une sorte de tremplin.

Je sentais au fond de moi qu’autre chose me faisait des clins d’œil….

Peu à peu,  la méditation, le travail sur les états de conscience modifiés, ont nourri  mon quotidien.

Et des portes se sont ouvertes…Une libération !

La  faculté de voyance s’est imposée comme une évidence. J’ai ressorti mes oracles, j’ai rencontré un voyant qui m’a appris, durant un an, à développer et à gérer cette capacité…J’étais en confiance.

En fait, j’étais arrivée à bon port…

Puis, des personnes qui me demandaient un éclairage, m’ont  rapporté : « Cécile,  vos prédictions se sont réalisées ! Tout est d’une grande justesse !»

Ces retours positifs m’ont confortée dans mon choix de vie.

 

Peu à peu, le bouche à oreille a fonctionné.

 

Je n’ai jamais fait de publicité pour développer ce pan de mon activité. Tout était fluide, évident.

La voyance a pris le dessus même si je poursuis toujours, avec la même passion, mon activité d’énergéticienne et de sophrologue.

 

J’exerce la voyance depuis 2010.

 

Vous êtes sophrologue, vous êtes praticienne diplômée en vibrations japonaises….Que peuvent nous apporter ces techniques ?

La sophrologie permet de déverrouiller les phobies, les peurs, les angoisses qui se nichent en nous.

C’est une méthode fabuleuse ! Elle nous invite à prendre conscience de nos qualités. Du coup, nous pouvons les mettre en lumière, jour après jour.

La sophrologie nous conduit aussi sur le chemin du lâcher-prise. Différentes méthodes vont nous permettre à gérer nos émotions physiques et psychologiques. Vous remarquerez que souvent,  des personnes qui ont suivi des séances de sophrologie, ont moins peur du lendemain.

Elles savent qu’elles sauront faire face à tout événement de la vie.

En tant que sophrologue intuitive, je suis là pour transmettre des techniques de respiration, de lâcher-prise. Libérés de nos peurs et de nos « à priori », nous pouvons enfin vivre de manière plus simple et plus intuitive.

Vous savez, pour partir à la rencontre de soi-même, il faut se pacifier et s’unifier.

Je donne simplement les clés. Les personnes sont actrices de leur vie. Elles savent qui elles sont. «  Soyez vous-mêmes, tous les autres sont déjà pris », disait Oscar Wilde. Telle est ma devise.

Je pratique aussi les vibrations japonaises. Cette méthode, peu connue en France (je fais partie de la première promotion de 2008), n’est pas « verbale ». Elle permet de désamorcer les tensions, via l’harmonisation de l’énergie.

La personne n’est pas active. Elle reçoit. Elle est allongée, habillée et elle se laisse guider par le praticien.

C’est une technique différente de  la sophrologie. Les vibrations japonaises sont synonymes de grande relaxation.

 

Cécile en consultation

 

Revenons à la voyance. Comment se déroulent vos consultations ?

Je travaille en cabinet, à Cannes et à Bordeaux, et aussi par téléphone.

Je suis accompagnée de mes Oracles et de mon jeu de Tarot. Au tout début, je demande au consultant de tirer seulement une carte. Cela me permet de me « connecter ». Par téléphone, il me suffit de la date de naissance. Je tire moi-même les cartes et les vibrations de la voix me suffisent. J’apprécie d’ailleurs beaucoup les consultations à distance.

Je prends mon temps pour chaque consultation. Nous pouvons naviguer durant une heure, entre le passé, le présent et le futur.

Après avoir exposé mes ressentis et délivrer les messages qui m’ont été transmis, j’invite mon consultant à me poser des questions, et nous approfondissons ensemble, ce travail d’éclaireur dans les couloirs du temps.

La voyance est synonyme de prédictions, certes, mais elle permet aussi de révéler la raison de telle ou telle situation. Le voyant détricote le sens caché des événements.

Dénouer les nœuds

Pourquoi aujourd’hui, telle personne ressent-elle cette peur, pourquoi une autre reproduit-elle toujours les mêmes schémas ?

Il existe toujours une raison à un blocage.

Comprendre son origine permet de passer à autre chose, une bonne fois pour toutes ! Et croyez-moi, le consultant peut alors gagner du temps dans son évolution personnelle…

Cette facette de la voyance me passionne car finalement, c’est un vrai travail d’enquêteur, au cœur de l’irrationnel….(sourires)

Les consultants repartent de chez moi, avec une belle énergie. Ils sont dans la compréhension de leur vie et surtout, ils retrouvent confiance en eux….la voyance se mêle au travail thérapeutique.

Je trouve cela très enrichissant, d’un point de vue personnel.

 

Vous proposez des stages de voyance et de cartomancie. Vous avez toujours à cœur de transmettre votre savoir…

Ces stages se déroulent à mon cabinet à Cannes, sur une ou deux journées.  Je vais également proposer un stage dans les Cévennes, d’ici la fin de l’année.

Par le biais du tarot, j’apprends à mes stagiaires, à être centrés et à canaliser leurs intuitions. J’utilise aussi les techniques de relaxation, afin de mettre de côté les peurs, les envies, qui parasitent notre quotidien.

Nous sommes tous dotés d’une intuition. Cette dernière ne demande qu’à s’exprimer.

Le but n’est pas de devenir voyant, mais d’apprendre à écouter sa voix intérieure pour devenir libre et autonome.

À l’époque où j’étais journaliste, j’étais guidée par cette nécessité de transmettre et d’éclairer les autres.

Je suis toujours dans la même optique, mais d’une manière différente.

L’échange est énergie.

 

Quel est votre quotidien ?

Je ne dépasse pas quatre consultations par jour.

Je m’offre des temps de repos entre chaque séance. Je profite de ces moments, pour pratiquer la méditation,  la relaxation et  la visualisation.

J’ai également une bonne hygiène de vie. Cela passe par une alimentation équilibrée et la pratique des arts martiaux chinois.
Avec les années, je sais très bien « couper » entre chaque  consultation.

Un voyant doit savoir se protéger, et ne pas se laisser pénétrer par  les problèmes de ses consultants car cela nous affaiblit physiquement. J’ai fini par comprendre et aujourd’hui je sais qu’il faut couper le cordon avec ses consultants.

C’est l’une des clés pour rester serein et préserver sa vie et son équilibre.

 

Quels sont vos projets ?

J’ai très envie d’écrire un ouvrage sur la voyance en lien avec le développement personnel. Justement sur ma méthode «  La sophrologie intuitive ».

En tant qu’ancienne journaliste, j’aime toujours partager, communiquer, échanger. J’aimerais beaucoup animer une émission radio ou télé qui aurait pour axe le «  coaching spirituel ».

J’ai également un blog un peu plus personnel, où je parle de voyance, de mon quotidien de femme, de maman, de mes questions « existentielles » ou parfois plus terre à terre …je souhaiterais d’ailleurs transformer ces chroniques en livre. Avis aux éditeurs !

J’ai à cœur de transmettre mon expérience et mon savoir,  au plus grand nombre. Je dis cela sans aucune prétention…

Je n’ai que 35 ans, certes, mais mon cheminement personnel m’a appris à ne plus laisser place à la  peur, et croyez-moi, cela change la vie ! (sourires)

 

Cécile

Voyance, sophrologue intuitive, énergéticienne

Consultation en cabinet et par téléphone.

téléphoneBordeaux

sitewww.easpirit.fr

téléphone06.23.52.12.12.

 

Partagez directement sur FaceBook

 

La Rédaction

La Rédaction

Equipe rédactionnel du site Guide de la Voyance à votre écoute.

Contact : 01.75.43.91.17

https://www.guidedelavoyance.com

2 commentaires sur “Cécile, voyance & sophrologieL’intuition guide nos pas

    nina

    (22 août 2017 - 3 h 44 min)

    😉

    Maryvonne

    (16 décembre 2017 - 4 h 39 min)

    Bts m’a fille de 15 ans à des flashs
    J’aimerais avoir un contact avec vs pour elle
    Je vais vous téléphoner
    Au revoir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *