Didier Derlich, 10 ans déjà !

Nous rendons hommage aujourd’hui à une grande figure du monde de la voyance. Didier Derlich, né le 22 avril 1965 à Moulins (Allier) est décédé le 4 août 2000 à l’Hôpital Américain, à Paris, des suites du SIDA. Sa tombe se trouve dans le cimetière de Moulins. Brillant astrologue et voyant, homme de radio et de télévision révélé par Guy Lux au milieu des années 80, nous connaissons tous ce nom, que l’on se passionne ou non pour la voyance. Guy Lux l’avait invité sur le plateau de « C’est aujourd’hui demain » (programme diffusé alors sur FR3 et qui traitait du paranormal). Didier va vite devenir médiatique et être l’astrologue de référence des émissions de « Sacrée Soirée » animées par Jean-Pierre Foucault sur TF1.

En octobre 1995, il annonce en direct sa maladie dans l’émission « Intuitions » qu’il animait quotidiennement sur RTL. Il fait preuve d’un grand courage et de beaucoup de lucidité. A l’époque, la séropositivité était encore extrêmement taboue et rarement évoquée sur la scène publique.
Je me souviens encore du séisme médiatique que provoque cette révélation et je me remémore facilement la douleur que j’éprouve alors. Didier était un homme attachant, sensible, d’un humanisme rare. Ses auditeurs l’avaient adopté ! D’une certaine manière, il était entré dans nos vies, tel le comédien ou le chanteur pour lequel on éprouve un certain fanatisme.

Celui qui travaillait dans les studios de la rue Bayard depuis 1988 souhaitait en fait s’isoler pour écrire sa douleur. Dans « Le vivre pour le croire », un journal intime qu’il a publié en octobre 1997 (Ed. Hachette), il expliquait qu’il avait découvert sa séropositivité en mars 1991. « En une seule minute, ma vie vient de basculer », écrivait-il. En septembre 1994, son médecin diagnostique un sarcome de Kaposi, une forme de cancer de la peau. Lui préfère ne rien dire et lutter. Seuls ses proches connaissent la vérité. Un traitement par trithérapie lui redonnera l’espoir. En 1996, Didier Derlich est l’invité de nombreuses émissions télévisées. Pour « Fort Boyard », il fera même du saut à l’élastique, afin de collecter des fonds pour une association luttant contre le virus du SIDA. Appelé par Michel Drucker pour reprendre du service dans « Studio Gabriel » en janvier 1997, il y apparaît brièvement. Et puis s’éclipse. Reclus avec ses quatre chiens dans sa maison de l’Allier, il ne venait plus à Paris qu’une fois par semaine, pour enregistrer ses horoscopes sur RTL et consulter son médecin.

Au zénith de sa carrière, il connaîtra un moment difficile qui portera gravement préjudice à sa réputation. Lors de son émission sur RTL, une mère désemparée lui demande des nouvelles de son fils disparu quelques jours plus tôt. Didier Derlich tente de la rassurer et laisse entendre que son enfant serait vivant. Plus tard, on retrouvera le corps sans vie du jeune garçon qui s’était noyé accidentellement. Sommé de s’expliquer devant la mère de sa fausse prédiction, le voyant avancera une réponse alambiquée, arguant du fait qu’il ne pouvait dire la vérité de but en blanc et qu’il lui avait suggéré l’issue fatale de manière masquée. Une partie de l’opinion publique lui reprochera son incapacité à prédire l’avenir comme il le prétendait, mais aussi à se tromper sur l’état physique de personnes chères et en particulier de l’enfant de cette mère. Le fait d’avoir laissé penser que le garçon était vivant alors que ce n’était pas le cas lui était insoutenable.

Suite à cet épisode malheureux, il perdra la confiance d’une partie de son public et sa cote de popularité en pâtit sérieusement.
Voila, si c’était encore nécessaire, un élément de réflexion et de méditation sur ce qu’il est raisonnable ou pas d’attendre d’une consultation de voyance. A la lumière de cette tragédie, chacun comprendra qu’il est urgent de revisiter le contenu et l’esprit de la consultation de voyance.
Lorsqu’on sait que « même un Derlich » peut commettre une pareille erreur, il est facile d’accepter la nécessité de faire preuve de la plus grande prudence en matière de prédictions et de penser plus en terme de probabilités fortes que de certitudes.

Malgré ce moment pénible et sa maladie, Didier Derlich continuera d’intervenir sur les plateaux de télévision. Chaque semaine, il présentera l’horoscope des 12 signes du zodiaque dans l’émission de Jean-Pierre Foucault, Sacrée Soirée.

Ceux d’entre vous qui se souviennent des consultations de Didier Derlich savent l’excellence de sa pratique. Didier avait atteint un niveau de maîtrise de l’art divinatoire et notamment taromantique rare. Sa technique alliée à ses qualités humaines hors du commun faisaient de lui un professionnel d’exception, comparable à un Belline. Des « comme eux », il n’y en a que quelques exemplaires par… siècle ! Et pourtant, ce talent magistral ne met pas à l’abri du drame. Gageons que nos lecteurs sauront faire quelque chose d’utile de ce constat simple et cruel. De là à jeter le bébé avec l’eau du bain, il y a un pas que je ne franchirai pas. Car, comme le savent nos lecteurs, nous avons dans nos tablettes d’excellents praticiens compétents et utiles au quotidien.

 

Biographie :

    * Intuitions, paru dans la collection J’ai Lu (L’Aventure mystérieuse n° 3334)
    * Le Derlich des tarots, paru chez Hachette
    * Un médium avec vous (Broché) de Didier Derlich
    * Séductions (Poche) de Derlich Didier

Sources : librement adapté des informations publiques accessibles sur Internet et de mes données personnelles.

Extrait vidéo : Didier DERLICH répond aux questions de Thierry ARDISSON.Selon lui, on peut très bien faire de la voyance à la radio ou à la télévision, car la voix des intervenants est « une carte de visite auditive ».Il raconte certaines voyances « vérifiées » qu’il a eu avec certaines personnalités, dont Ornella MUTI, Michel POLAC, Danièle GILBERT…Puis, il tire les cartes pour Thierry ARDISSON, à qui il prédit du changement.

 

 

 

La Rédaction

La Rédaction

Equipe rédactionnel du site Guide de la Voyance à votre écoute.

Contact : 01.75.43.91.17

https://www.guidedelavoyance.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *