Un an de Hollande,
et si nous décryptions ?

Analysons l’actualité, tantôt piquante, tantôt branlante, pour essayer de dégager une esquisse de constat à la saveur bien plus aigre que douce. Alors certes, un an c’est court. Mais bon. Récoltent-ils les derniers soubresauts de la politique de leur prédécesseur ou alors payent-ils les premières affres de la « non-austérité » ?

Le chômage est à un niveau historique, plus de 10% de la population active est sans emploi ; soit un peu plus de 3,225 millions de concitoyens. Alors oui, le gouvernement aimerait inverser la vapeur. Mais est-ce concrètement réalisable ?

Clairement non, le reste du quinquennat ne sera pas marqué par la baisse durable du chômage. Cependant, une fausse joie pourrait se profiler à l’horizon laissant 2 à 3 mois (ou trimestres) de répit, de diminution du chômage. Attention, cela ne sera qu’éphémère car la hausse continuera son bonhomme de chemin, mais plus faiblement que cette première année.

Ce qui découle de l’emploi, c’est la croissance, mais sans elle, pas d’emploi ! Le gouvernement table sur une croissance de 0,3% pour 2013 … Cela donne de l’espoir et comme le dit l’adage « l’espoir fait vivre ». Certes, mais il a ses limites. Le Fond Monétaire International (FMI) prévoit quant à lui une croissance négative de -0,1% : la récession. Et ils ont raison : croissance nulle voir négative sur 2013. Heureusement, ce n’est que pour cette année. A partir de 2014, les chiffres décollerons mais n’iront pas bien loin : entre 0,1 et 0,4% de croissance. Mais qu’on se le dise, c’est déjà mieux que rien.

La popularité de François Hollande et de son gouvernement doit là aussi entrer dans les annales ! Surfant sur des seuils records, François Hollande est capable du pire, mais aussi du meilleur. Rassurez-vous, pendant les années restantes, il n’aura de cesse de tenter de redorer son image et de remonter dans les sondages … avec modestie tout de même et grandes difficultés !

Remaniement pour 2013 avec une diminution du nombre des ministres en fonction. Il est clair que François Hollande brillera par son exemplarité dans la gestion des finances du gouvernement… Même si Cahuzac a fait « couac », ce n’est pas parce qu’un œuf est pourri que tous les autres le sont aussi.

Dissolution de l’assemblée pour 2014, vague bleue pour les municipales… cela ne présage rien de bon. A l’heure où les Français n’ont plus confiance en leurs dirigeants, les extrêmes sauront se tailler la part belle lors des prochaines élections municipales. C’est ainsi que le front national obtiendra plusieurs villes, tout comme le front de gauche. Le PS accusera un net repli pour laisser place à l’UMP.

Les avancées sociales sont là certes, ou tout du moins l’avancée sociale est là : le mariage pour tous. Réforme controversée mais adoptée à l’Assemblée, le mouvement de la Manif pour tous s’éteindra progressivement en gardant quand même, ici et là, quelques poches de résistants anti-démocratiques. Bref, ce n’est qu’un passage turbulent ! Les actes isolés visant la communauté homosexuelle tendront à diminuer et à retrouver leur seuil « anté-débat ».

Alors parlons du reste : contrat de génération, emploi d’avenir… Du vent et encore du vent. De belles annonces prometteuses mais qui ne trouveront pas leur public : manque de visibilité, de facilité… le monde s’en fiche.

Le peuple veut du concret et de l’effectif tout de suite. Le porte-monnaie souffre à l’instant « T » et souffrira encore plus à l’instant « T+1 ». La hausse de la TVA verra bien le jour avant la fin du mandat. D’autre part, il est possible que l’on revienne sur l’annulation de la défiscalisation des heures supplémentaires, loi pourtant abrogée en 2012.

L’accompagnement de la fin de vie sera revu, mais sans grand succès. Le gouvernement n’est pas prêt à légaliser l’euthanasie, ou tout du moins il ne veut pas se mouiller pour cela ! Il se contentera de mesurettes qui ne contenteront pas le milieu médical.

Un mandat marqué par les efforts mais qui ne trouveront pas la portée escomptée. François Hollande et son gouvernement y croient, et là est le principal. Que l’on soit de gauche ou de droite, il est important de remarquer de François Hollande et Nicolas Sarkozy n’ont pas la même manière de faire. Personnage public hyper-actif pour l’un et quasiment « hypo-actif » pour le second. La vérité se passe dans le « off » : l’antre du pouvoir. L’Elysée-PS s’active, apprend le métier et, de ses erreurs, fera tout son possible pour que ce mandat soit celui de la stabilisation et non de la solution. Dirons-nous que la casse sera limitée… Affaire à suivre !

 

Ethan Maure

Médium spirit. Consultation en cabinet et par téléphone.

téléphone 25000 BESANCON

téléphone03.81.52.38.31.
sitewww.ethan-maure.com

adresse mailEmail

 

Partagez directement sur FaceBook


La Rédaction

Equipe rédactionnel du site Guide de la Voyance à votre écoute.

Contact : 01.75.43.91.17

https://www.guidedelavoyance.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *