Le suicide depuis la Terre vers l’Au-delà

Par Younès Rab www.voyance-younesrab.com

 

En ce début de XXIe siècle, je suis interpellé par le fait que de plus en plus de monde souhaite quitter la Terre volontairement. Les travers des conditions de la vie humaine qu’ils soient personnels ou sociaux noyant l’individu dans un mal être ; peuvent le conduire à se sentir malmené et à avoir du ressentiment pour l’existence l’entrainant à mettre un terme à ses jours. La vie est pour certains devenue une course. L’humain se perd dans ses obligations quotidiennes. Il en oublie de se recueillir et de prendre du recul pour revenir à sa nature essentielle en saisissant chaque circonstance de la vie ; qu’elles puissent être liées à un échec à un deuil ou à une difficulté, comme une opportunité pour s’éveiller à la nature divine en lui aussi difficile soit la situation.

Un médium peut être amené à canaliser

un être parti de l’autre côté volontairement.

Mais aussi lors de sorties hors du corps on peut être amené à rencontrer des individus qui lors de leur temps sur Terre on mit volontairement fin à leurs jours.

Cet écrit a pour but humblement de retranscrire quelques informations à propos du suicide depuis la Terre vers l’Au-delà.

Il est probable que ces quelques lignes puissent dissuader toute personne ayant eu une idée suicidaire ou ayant tenté de mettre fin à ses jours et accessoirement de se ressaisir et de garder foi envers la vie. Par ailleurs, ce sujet pourra certainement redonner courage et force à ceux et celle qui ont perdu un être aimé dans ce genre de circonstances.

Nous sommes tous dotés du libre arbitre qui nous permet de choisir notre réponse, notre réaction émotionnelle, notre interprétation face à quelqu’un qui s’est suicidé.

Néanmoins, une mort volontaire est un acte terrible causé par une profonde tristesse et dans un grand désarroi dont il est préférable de s’abstenir de juger.

Cependant, vous ne serez pas surpris d’entendre s’exclamer de la part de certains personnages que les suicidés sont des lâches. Je ne suis pas de cette opinion. Je suis d’avis plutôt de dire qu’il faut vraiment avoir du courage pour pouvoir poser un tel acte envers soi. Si l’état d’inconscience quelle que soit la raison n’était pas si prononcé, il y aurait moins de passage à l’acte. Les textes religieux parlent d’un passage en enfer pour les suicidés. Si cette notion est dans l’unique intérêt de dissuader les hommes et les femmes de s’ôter la vie volontairement, c’est d’une bonne intention.

 

Néanmoins, les personnes qui se suicident ne seront pas refoulées

aux portes de saint Pierre et n’iront pas en enfer.

 

Même si leur acte est certainement répréhensible ; les âmes des suicidées ne se retrouvent pas coincées dans les limbes d’un Au- delà dans l’attente de leurs expiations afin qu’elles puissent commencer un douloureux chemin de rédemption.

Sauter d’un pont, vous pendre, ou choisir n’importe quel moyen pour mettre fin à vos jours ne sert absolument à rien. Cela ne résoudra pas votre problème pour les raisons qui vont être les suivantes. Si vous avez un problème à résoudre, aussi difficile soit-il, vous devez le régler ici et vous avez les moyens de réussir à le faire sur cette Terre dans votre vivant.

L’humain peut quitter son corps et faire des kilomètres, il possède en outre, toutes les qualités visuelles auditives tactiles hors de son corps. Il peut voir et être vu, il peut passer par des portes fermées observer tout ce qu’il y a autour de lui tout en observant son corps étendu sur un lit. Il est alors revêtu de son corps quadridimensionnel appelé aussi corps énergétique. L’être possède plusieurs enveloppes corporelles, mais les quatre corps principaux sont le corps physique, le corps énergétique que l’on appelle aussi corps subtil ou astral. Puis viennent à la suite le corps causal et le corps supra-causal.

De votre vivant quand vous faites l’expérience du corps énergétique lors d’une sortie consciente hors du corps physique par exemple ; vous comprenez que vous n’êtes pas qu’une enveloppe charnelle et vous commencez à mettre un pied dans la dimension spirituelle. Vous observez qu’il y a une interaction entre votre corps charnel et votre corps subtil qui coïncide durant les heures de pleine conscience. Il est à noter qu’il existe la possibilité d’être projeté hors de votre corps physique durant les heures de pleine conscience, disons que c’est plus une histoire d’exception que de règle. Bien entendu, le moment le plus propice pour sortir hors de votre corps physique est durant la phase d’endormissement. Le corps subtil lui entretient une interaction avec le corps causal dont vous faites l’expérience durant le sommeil profond. C’est le repos sans rêve, sans conscience, la paix absolue. C’est en quelque sorte l’oubli du monde de la forme ; dans le corps causal rien n’existe ni la naissance, ni la mort, ni la misère, ni la tentation, ni le plaisir, ni la douleur, ni la faim, ni la soif. Cependant, la conscience demeure toujours présente même dans le néant du corps causal. L’idée et pas des moindres de faire l’expérience du corps causal dans le quotidien c’est comme jouir de l’état du sommeil profond tout en étant éveillé.

Toutefois, certaines personnes lors d’un évanouissement ou d’une syncope ; ou bien au moment d’une mort clinique révèle ne s’être rappelée de rien après la   réanimation. En fait, la conscience à ce moment-là transite directement dans le corps causal ce qui est assujetti à l’oublie. Cependant, certains gardent leurs consciences éveillées quand l’esprit passe du corps causal au corps subtil pour ensuite réintégrer le corps physique.

 

Lors d’un décès, l’on parle d’un temps d’adaptation

et de réveil dans l’Au- delà.

 

Il est possible qu’a un moment donné avant d’avoir pleine conscience dans le monde invisible ; il y a un passage dans le corps causal afin d’épurer toutes les énergies terrestres et de recharger le corps énergétique pour l’évolution sur le plan de conscience invisible. Le corps causal est relié au corps supra-causal qui est la conscience suprême. C’est la connexion à votre être supérieur qui est en interaction avec vous étant votre seconde partie vous devez fusionner avec elle à la fin naturelle de votre incarnation terrestre. Or, lors d’un suicide, l’individu se coupe du corps supra-causal ce qui entraine une déchirure et un éloignement avec sa partie supérieure. Le travail devra être fait sur le plan vibratoire ou il ou elle se retrouvera à un certain niveau correspondant à l’acte commis sur son corps de chair.

Voilà la raison pour laquelle certaines personnes ont renoncé au suicide au moment de l’acte déclarant qu’elles avait entendu une mystérieuse voix leur demandant expressément de renoncer à cette tentative.

Le suicide n’est pas la solution à la fin de vos problèmes puisque vous rencontrerez les mêmes difficultés hors de votre corps. Le suicide n’est que de l’acharnement sur un corps physique innocent à cause d’un mental parasité. Le problème est le mental et non le corps. En tuant votre corps, vous ne tuez pas votre mental négatif que vous emporterez tel quel dans plan énergétique. Quelle que soit la raison de votre désir de suicide ; et si entre autres c’est lié à la perte d’un proche. Sachez que l’être cher continuera à évoluer dans la partie invisible de la vie. Néanmoins, si vous entretenez des pensées de tristesse, ou de souhait de vouloir quitter ce monde ; la détresse de vos pensées morbides lui sera transmise et il ressentira ces vibrations toxiques.

Il n’y a pas de transition violente entre l’arrêt de notre dimension de matière et le basculement dans la dimension invisible de la vie contrairement à ce qu’on pourrait redouter.

Certaines personnes après la mort de leur corps croient encore avoir leur corps physique. Elles peuvent demeurer dans cet état durant des années.

Elles vont, viennent, mangent, dorment et évoluent de toutes les manières dans ce plan d’existence, qui bien qu’invisible, nous entoure de toute part. Lors du décès du corps physique, l’esprit passé de l’autre côté ne saisit pas pourquoi tout le monde pleure autour de lui et il essaye de faire comprendre qu’il est toujours vivant. C’est exactement la même chose pour un suicidé il réalise qu’il est encore vivant incarnant le plan quadridimensionnel. Obsédé par son acte, les regrets le hantent. Il tente par tous les moyens de regagner son corps physique inerte, il comprend que son geste entraine aussi avec lui la douleur de toute sa famille et de ses proches. L’esprit ayant quitté volontairement la matière est rongé par les remords, il s’empêche de s’éloigner de ses proches et leurs souffrances sont devenues son fardeau. À partir d’un certain temps, un chemin d’évolution et de compréhension s’ouvre au suicidé afin qu’il puisse continuer à croitre et à évoluer sur son plan de conscience.

 

Le suicide ne réglera jamais vos problèmes

vous aurez la même chose dans l’autre dimension.

 

Le suicidé s’aperçoit de son vivant dans l’autre dimension, qu’on ne peut détruire une énergie. Nous sommes une énergie immortelle. L’important est de tenter de s’efforcer au mieux d’entretenir des sentiments de joie et d’amour envers la vie. Même au travers de toute peine il faut évoluer au mieux sur le plan terrestre tant que vous l’incarnez et continuer de profiter de ce merveilleux cadeau qu’est la vie.

Younes RAB

Younes RAB

La voyance à toujours fait partie de sa vie, Younès Rab c’est non seulement plusieurs années de pratiques dans la voyance et la médiumnité, mais aussi plus de vingt ans de travail, de consultations, d’études, de recherches et d’expériences spirituelles et ésotériques. Ses consultations se font uniquement par téléphone sur l’ensemble de la France. Clairvoyant médium pur de naissance, votre voix est son principal support, votre présence physique ne lui est absolument pas indispensable. Ses facultés s’étendent aussi à l’accompagnement médiumnique ainsi qu’a tout développement personnel, coaching psycho-intuitif.

4 commentaires sur “Le suicide depuis la Terre vers l’Au-delà

    Lazaar

    (15 octobre 2021 - 18 h 11 min)

    Très intéressant 😊

    Guillaume Marcolini

    (15 octobre 2021 - 18 h 46 min)

    Très belle article

    Cindy Kunzmann

    (24 octobre 2021 - 9 h 57 min)

    Un article qui m’a bien remonté le moral.
    Merci younes RAB.
    Exactement ce que j’avais besoin en ce moment 🙏.

    Angel

    (24 octobre 2021 - 12 h 43 min)

    Un article comme celui-ci peut être d’une grande aide aux personnes en souffrances . Vraiment très intéressant, on y trouve beaucoup de réponses à certaines questions. Merci beaucoup 🙏.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *