Interview : Alexandre D

Quand avez-vous eu votre première expérience de voyance ? Pouvez-vous nous parler de vos débuts ?

La première ?. Ce n’est pas simple. dés ma plus tendre enfance, une succession de choses me troublait. J’avais des ressentis très forts au sein de ma famille. Bien sûr personne n’y prêtait attention. Mon plus vieux souvenir remonte à l’âge de 9 ans où j’ai eu le malheur de voir venir le décès d’un proche. Il m’a fallu appréhender différemment mes ressentis et accepter que ce que l’on me faisait croire comme coïncidence allait devenir l’évidence de ma vie.

C’est en fait au fil des rencontres que j’ai fais mon chemin dans la voyance. J’étais en pleine période de doute, je voulais me reconstruire. Apres avoir eu des expériences dans le tourisme, la voyance m’a fait un signe, elle m’a offerte la rencontre qui a tout déclenché. Je me suis consacré alors à la numérologie, cartomancie et j’ai fais des stages en développement de soi.

Je donnais alors des consultations gratuites pour structurer ma voyance et développer mes sens.

Comment se passe une consultation avec vous ? Quel est son déroulement ?

Tout naturellement. Je fais de la voyance directe dans un premier temps, je parle du passé, du présent et ensuite j’aborde le futur. Il n’y a pas de consultation type. Tout peut arriver. Tout est une question de personne

Lors d’une consultation, avez-vous des flashs, des ressentis, travaillez vous avec des supports ?

Mon premier support est mon don. Je me laisse guider par mes flashs, mes visions. Tous mes sens sont en éveil, même l’odorat. Il m’arrive fréquemment de sentir des odeurs qui me révèlent une situation. Des symboles, des images. tout se rassemble et se complète.

Ensuite, j’utilise la numérologie, la date de naissance me permet de mieux découvrir la personnalité et de me situer plus précisément dans cet espace temps qui est difficile à définir en voyance.

Enfin, j’affine avec l’Oracle de Belline, pour donner plus de précisions et une approche plus interactive à la consultation.

Jamais vous ne vous trompez ?

C’est évident, il y a une marge d’erreur ! Je n’ai pas la prétention d’être omniscient.

La voyance n’est pas une science exacte, c’est uniquement de l’irrationnel .

En plus, comme je vous l’ai dit, le temps est tellement abstrait, il ne peut y avoir aucune garantie de résultat dans l’immédiat.

Il existe aussi la loi divine qui n’autorise pas l’accès à certaines lignes de notre vie, qui ne peuvent être évitées.

Selon-vous votre chemin est-il entièrement tracé ?

Je crois que certaines grandes lignes sont immuables. Mais ce que l’on construit au quotidien annonce des évidences de ce qui peut nous arriver dans notre destin. C’est le libre arbitre.

Il y a aussi, je pense, une part d’héritage de destins familiaux, comme « les kennedys »

Etre un confident attire plus en soi des amis ou des ennemis ?

Un voyant n’est pas à amalgamer avec un confident. Je ne suis pas leur psy, mais le clairvoyant. mais on ne peut pas parler d’amitié. Je me dois de garder une distance. La proximité n’est pas bonne conseillère dans mon métier, elle abîme l’objectivité. Je pense que les personnes qui viennent me consulter ne sont pas dupes, ce n’est pas parce que je les écoute, qu’elles me considèrent comme un ami. Les gens adorent qu’on les écoute. essayez vous verrez ?

Etes vous tenté d’utiliser la voyance pour vous même ? Si oui est ce possible ?

A ce jour mes intuitions ne me donnent plus le besoin de consulter l’Oracle ou même un confrère. J’ai cependant autour de moi des guides spirituels qui m’informent des situations dangereuses ou mauvaises pour moi. Aussi j’écoute ma petite voix intérieure.

Faites nous part d’une anecdote ou d’une expérience de voyance sortant de l’ordinaire ?

Toutes les voyances sortent de l’ordinaire, certaines en deviennent extra-ordinaires, par exemple, je me retrouve régulièrement au milieu d’un centre équestre afin d’évaluer la performance des chevaux de courses et anticiper sur leur état de santé.

Vous voyez. la voyance mène à toutes les rencontres.

Quels sont vos projets ?

Je suis en train d’écrire un roman. J’aimerais aussi structurer davantage ma clientèle pour rester proche des gens et garder cette approche artisanale.

Et puis, je compte bien m’élargir géographiquement pour découvrir d’autres horizons.

Une journée avec Alexandre D. c’est quoi ?

Il n’y a pas de journée type. Je prends soin de mes énergies grâce à la méditation et des séances de relaxation, le reste du temps je le passe en consultation privée ou pour des entreprises. J’aime la simplicité et l’authenticité.

Je m’autorise régulièrement des soirées culturelles et artistiques. Pour mon quotidien je suis ma devise : Carpe diem.

 

 

Partagez directement sur FaceBook

 

 

La Rédaction

La Rédaction

Equipe rédactionnel du site Guide de la Voyance à votre écoute.

Contact : 01.75.43.91.17

https://www.guidedelavoyance.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *