Alexandre Storm feels your future

Après une carrière d’enseignant en langues étrangères, Alexandre Storm a ouvert son cabinet de voyance « FeelmyFuture » à Cannes, et consulte également à distance en France et à l’étranger.

Son sixième sens, qui l’accompagne depuis son enfance, lui permet d’éclairer celles et ceux qui poussent sa porte.

Ce jeune homme de 28 ans  était présent au salon Parapsy, en février dernier, à Paris.

Rencontre.

Votre jeunesse a été marquée par l’éveil de votre sixième sens…

Ma grand-mère était voyante, ma mère l’était aussi même si elle a choisi de ne pas développer cette particularité. Il y avait, semble- t-il, un terreau favorable dans ma famille ! (sourire)

Ce sixième sens a germé lors de mon adolescence, même si j’avais déjà des ressentis assez forts, lorsque j’étais un petit garçon.

Un événement nous a tous marqués. Il a été le révélateur de ma clairvoyance.

J’ai grandi à Amiens.

Ma mère me conduisait tous les matins au collège.

On longeait la Somme, c’était le chemin habituel. Un jour je lui ai dit : « ne passe pas par -là car notre voiture va tomber dans l’eau ! »

Ma mère faisait attention à mes ressentis.

Elle a donc changé d’itinéraire, un peu intriguée.

Le soir, nous regardions les informations régionales sur France 3. Et là, stupeur !

Une voiture était tombée dans la Somme, à cet endroit.

J’ai réalisé que j’avais cette faculté de voir l’avenir. Je me suis retrouvé face à moi-même.

J’ai senti très rapidement que je n’avais pas le choix.

Je devais développer ce sixième sens, pour mieux le « dompter ». Pour pouvoir vivre avec ce drôle de compagnon de route.

Puis, à  l’âge de 18 ans, j’ai rencontré une femme qui était voyante.

Elle m’a tout appris. Elle m’a donné les clefs. J’ai pu ouvrir de nouvelles portes.

Je peux dire qu’elle a changé ma vie. Elle m’avait même prédit le fait qu’un jour, je serai voyant professionnel !

J’ai acheté un Tarot de Marseille, des oracles…J’ai fait mes travaux pratiques.

Durant ma vie de jeune adulte, mes amis, des connaissances me sollicitaient pour avoir des éclairages sur leur vie.

Je répondais présent.

Le fait de les aider me procurait beaucoup de joie. Je me sentais utile.

Cette médiumnité vous a-t-elle gêné durant cette phase de « construction » ?

Les gens croient souvent qu’en étant voyant, tout est facile.

Or, il y a l’envers du décor.

Cette faculté vous tombe souvent dessus durant vos jeunes années, comme cela a été le cas pour moi.

Les conséquences sont nombreuses : vous vous sentez différent des autres jeunes, vous vous posez beaucoup de questions. Et puis il y a cette hypersensibilité qui va de pair avec cette faculté.

Pour ma part, j’étais une vraie éponge. Je ne savais pas gérer toutes ces émotions qui entraient en moi, sans crier gare.

Au final, j’ai vécu un « trop plein ». J’ai connu ma petite traversée du désert, durant mon adolescence.

Je me suis relevé et j’ai compris.

Je fonctionnais en mode réception, alors je devais apprendre à me protéger et à canaliser ce flot continu d’informations.

La rencontre avec cette femme qui était voyante, a été déterminante. Elle était comme un guide, une âme bienveillante qui a veillé à ma construction de « voyant ».

Vous vous étiez pourtant destiné à une vie professionnelle classique…

J’étais un jeune très scolaire.

Après mon Bac, j’ai suivi des études supérieures en langues étrangères. J’ai toujours eu envie de devenir enseignant.

J’ai tracé ma route.

J’ai donc étudié l’anglais, l’espagnol et l’italien. J’ai terminé mes études en Écosse, et j’ai travaillé à Londres en tant qu’enseignant.

De retour en France, j’ai été professeur d’anglais durant plusieurs années.

Puis j’ai changé de route, de manière radicale.

Pourquoi ? Tout simplement parce que je n’avais plus l’envie.

J’essayais bien de me raisonner mais cela n’a pas fonctionné (rires).

J’ai tout de même passé un Master en marketing international, histoire de me munir d’une nouvelle carte à jouer pour une autre carrière professionnelle.

Mais au fond de moi, c’était toujours la même petite voix qui m’appelait, qui me poussait à prendre un autre chemin : celui de la voyance.

Il faut préciser que durant toutes ces années, je continuais à donner des consultations de manière bénévole.

J’ai tout de même tenté de faire un break, car j’étais convaincu que pratiquer la voyance ne portait pas vraiment bonheur au voyant. J’ai en effet rencontré de nombreux mediums et voyants qui vivaient des existences très lourdes.

Or durant ce stand- by, j’ai traversé de nombreuses épreuves, dont l’une qui aurait pu me coûter la vie : j’ai en effet eu un accident de voiture très grave sur l’autoroute.

Les pompiers n’en revenaient pas. Ils m’ont dit : « C’est un miracle ! Vous êtes toujours en vie ! »

Cet événement terrible a fait office d’électrochoc. Non seulement le fait d’arrêter la voyance ne me portait pas chance, mais en plus, j’ai compris à ce moment- là, quelle était ma mission de vie.

Je n’avais plus de temps à perdre. La vie est trop courte.

Après mon rétablissement physique,  j’ai dépassé mes peurs, mes fausses croyances, et j’ai plongé dans le bain.

J’ai ainsi repris mes consultations.

Le temps était venu de lâcher une partie de ma vie, pour me consacrer à cette faculté. J’ai tout lâché. Et je me suis installé, comme voyant professionnel en 2014.

Le fait de parler plusieurs langues étrangères m’a permis d’attirer très rapidement une clientèle internationale. J’ai eu l’opportunité de faire des salons de voyance,  et le bouche à oreille a fait le reste.

Je me suis senti enfin moi-même, en harmonie.

Comment se déroule une consultation ?

Je travaille en cabinet à Cannes, et à distance  par téléphone et par webcam.

Quelle que soit la formule, le processus reste le même : le consultant me donne son prénom et sa date de naissance, et je lui demande de ne pas me parler au début de la séance. Je délivre alors mes ressentis sur son passé et son présent, afin de poser les éléments de sa vie.

J’utilise aussi des oracles. Ceux-ci me permettent de me connecter plus facilement, elles donnent lieu à des images mentales qui correspondent à la vie du consultant.

Je vais ensuite explorer les couloirs du futur.

À noter qu’en début de consultation, je cerne la ou les raisons de la venue du consultant.

En fin de séance, si ce dernier a d’autres questions à me poser, il peut alors parler ! (sourires)

J’aborde tous les sujets de la vie. Je n’ai pas de thème tabou, mais je suis toujours très vigilant sur la manière d’exprimer les choses.

La parole doit être justesse et délicate.

Le voyant n’est pas là pour heurter ou pour blesser.

Vous êtes également expert en angéologie, astrologue… Parlez- nous de ces différentes pratiques.

La femme qui m’a inculqué les bases du métier, m’a ouvert au monde des anges. Passionné par cet univers, je me suis perfectionné dans ce domaine. J’ai intégré ce savoir, à mon quotidien.

On me posait souvent des questions : « qui dois- je invoquer pour améliorer ma situation sentimentale ou professionnelle ? », « qui est mon ange gardien ? »

J’ai donc décide de transmettre mes connaissances à mes consultants, lors de séances particulières. Force est de constater que les anges sont bel et bien présents. Ils nous aident, ils nous allègent de certains poids parfois trop lourds à porter.

Pourquoi ne pas faire appel à eux ? Ils sont là pour nous.

En ce qui concerne l’astrologie, je suis tombé dans la marmite depuis des années. C’est une vraie passion.

En parallèle aux consultations de voyance, je propose ainsi  des séances dédiées à l’astrologie, durant lesquelles je dresse des thèmes astraux. C’est l’occasion d’explorer en profondeur différentes thématiques telles que les dettes karmiques; les différentes facettes d’une personnalité, et les grandes lignes qui sont gravées sur un chemin de vie.

Ces pratiques sont complémentaires.

Voyance, connaissance de soi, aide du monde invisible…Tout est mis en place pour vous conduire sur votre propre chemin.

La lumière peut alors jaillir !

 

Alexandre Storm

Voyant, médium, cartomancien, astrologue karmique

téléphone 06200 NICE

téléphone07.82.63.39.13

sitewww.feelmyfuture.com

adresse mailEmail

 

Partagez directement sur FaceBook

La Rédaction

La Rédaction

Equipe rédactionnel du site Guide de la Voyance à votre écoute.

Contact : 01.75.43.91.17

http://www.guidedelavoyance.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *