Ethan Maure : Médium nouvelle génération

Déclaration d’Ethan Maure en décembre 2011 :

Année de la rupture et du renouveau. Il apparaît clairement qu’il suffit honnêtement de regarder du côté PS, UMP et FN pour analyser ces élections, bien que l’on note une avancée surprenante de JL Mélenchon au premier tour. La situation actuelle ne peut plus durer et les élections à venir vont sanctionner la force politique en place. Les Français semblent avoir besoin de nouveauté et de changement, plus par dépit et usure que par réelle conviction. 

Sur le début de 2012, la droite s’effrite et l’unité ne semble pas de mise. Affaibli par les récents scandales politico-financiers, Nicolas Sarkozy semble se retrouver seul maitre à bord de son vaisseau abandonné à la panique. Quinquennat mis à mal par la crise financière, Nicolas Sarkozy n’aura pas eu l’occasion de démontrer toute l’étendue de sa superbe et de son « talent ». L’UMP s’enlisera dans un débat d’attaque et non de construction, en oubliant au passage de rassembler la droite diverse et variée. « Eparpillement » sera le maître mot de la fin de cinq années d’immobilisme.

Le peuple de France voudra faire passer un message et tourner la page, en espérant des jours meilleurs et va nommer l’homme du changement : François Hollande. La volonté de vouloir essayer de rétablir un équilibre par rapport au passé, et de laisser Hollande « ré-enchanter le rêve Français ».

Ce qui nous attend selon Ethan Maure (déclaration décembre 2011) :

Ré-enchanter le rêve Français… A croire que M. Hollande m’avait consulté avant de prononcer ces mots. En effet, qui dit rêve dit chimères impalpables et foutaises. En tout cas, l’euphorie du changement sera belle et bien là. Porté par son élan populaire, les premières réformes s’enchaineront à vitesse « grand V » jusqu’à la fin de l’année 2012. Puis viendra gentiment le temps de l’essoufflement. Et oui, crise oblige, si elle a rattrapé Sarkozy, elle rattrapera aussi Hollande ! La marge de manœuvre sera réduite et les rêves envolées. A la manière de Mac Giver : construire l’impossible avec un trombone … bref  « c’est trop injuste » ! Au niveau du Président, je pense qu’il sera victime d’un coup bas, ou de révélations fracassantes un peu comme l’UMP lors de cette année 2011. Justice et tapage médiatique seront de mise entre l’automne 2012 et 2013. 

La question énergétique sera une des préoccupations centrales, que ce soit le pétrole, le gaz, l’électricité et surtout le nucléaire. La mission sera confiée à une femme d’expérience et d’éducation, ayant déjà œuvré dans ce domaine. Malheureusement pour elle, ce n’était pas le poste qu’elle convoitait, mais elle semble réussir à mener de bonnes avancées. En ce qui concerne le gouvernement, tout du moins les ministres régaliens, ou voire même le président, je pense qu’il y aura un autre mariage à l’Elysée.

Avant de parler de vous Ethan Maure, de votre parcours, de vos activités, avez-vous d’autres révélations à nous faire sur l’avenir politique en France et sur l’avenir du nouveau Président et de son gouvernement ?

Je pense que le prochain quinquennat de notre nouveau Président sera marqué par de grandes dissonances. En effet, l’entité parlementaire semble poser quelques soucis et pourquoi ne pas voir une montée du nombre de sièges attribués à la force Bleu Marine. Cela ne m’étonnerait qu’à moitié si au cours des prochaines 5 années, une dissolution voyait le jour. Même si les Français ont voté pour le changement, il n’en reste pas moins que la crise financière finira par rattraper François Hollande. Il le sait, en a conscience et c’est pour cela qu’il doit donner une impulsion forte et lancer très vite les premières réformes de son quinquennat.

En ce qui concerne le premier ministre, je reste partagé. Mettre une femme à Matignon pour pulser l’opinion politique et donner un signe de nouveauté et d’ouverture ou alors, mettre un homme d’expérience et de confiance, plus posé, atout force de la Présidence.

Les 2 décisions se valent, Martine Aubry, Jean Marc Hérault ? Pourquoi pas ?

Vous êtes un des rares médiums à avoir fait des prédictions aussi justes concernant cette élection. Vous ne vous êtes pas contenté de donner le nom du finaliste. Vous avez apporté en plus certaines précisions concernant cette élection. Avez-vous conscience de cela ? Quelles sont vos impressions face à cette réussite ?

J’ai conscience de la justesse de mes prédictions. Je me suis efforcé de retranscrire le plus fidèlement possible les éléments que l’on m’insufflait par la médiumnité, agrémentée de l’expertise pointue des oracles.

Même si j’en tire une certaine satisfaction personnelle, je n’en éprouve cependant aucune gloire. Peut-être ai-je rédigé ces prédictions à la bonne période, celle où je me sentais le mieux. L’erreur est humaine et la justesse de mes prédictions ne m’assure pas une réussite permanente et immuable. Il faut toujours savoir se remettre en question.

Un bon nombre de vos confrères se sont trompés dans leurs prédictions. Quel est votre avis sur ce sujet ? Avez-vous un sens d’explication à cette erreur collégiale ? Et vous, vous arrive-t-il de vous tromper ?

Se tromper est humain. Je ne porte pas de jugement vis-à-vis de mes confrères qui ont tous fait preuve d’exemplarité et de courage en osant publier leurs prédictions. Il est plus facile de se taire et de rester dans son coin que d’essayer, d’oser et de prendre des risques.

D’un autre côté, je pense que chaque professionnel de la voyance, vit son don et pratique à sa façon. C’est pour cela qu’il me semble impossible de donner une explication à cette erreur collégiale. Chacun doit en tirer les enseignements et comprendre le pourquoi du comment. Rien n’est jamais acquis, il faut sans cesse se remettre en question.

Je tiens à préciser que les Elections Présidentielles, malgré l’importance de l’évènement, restent des prédictions comme les autres. Elles ressortent plus importantes car beaucoup plus médiatisées.

Ce n’est pas parce que l’on s’est trompé aux élections que l’on se trompe dans ses consultations de tous les jours ! Et l’inverse est vrai aussi. Pour ma part, je considère que le 100 % de réussite n’existe pas. Je me suis déjà trompé et je me tromperai encore. Pour preuve, même après 6 années d’exercice, je reste encore émerveillé quand on me rappelle pour m’annoncer des retours positifs.

Venons-en à vous, à votre parcours. Médium, comment êtes-vous venu à développer ce don ? Parlez-nous de vos débuts.

Médium Spirite de par ma mère et magnétiseur de par mon père. Je vois, j’entends et reçois des messages des défunts et cela depuis mes 7 ans. Enfance tourmentée par les messages de l’au-delà, j’ai dû apprendre à grandir avec ces étranges communications, très souvent annonciatrices d’évènements qui se sont réalisés par la suite.

Mon grand-père, décédé l’année de ma naissance, est mon guide spirituel. Il me dirige dans la vie de tous les jours et me donne les réponses aux questions.

Pour moi, la voyance est un peu comme un sport : plus on la pratique et plus on évolue. C’est en quelque sorte une « formation continue » de l’esprit et nous nous devons de rester au top de nos capacités pour pouvoir donner le meilleur de nous-même. Je ne suis pas un « drive-in » de la voyance mais un professionnel des Arts divinatoires qui propose une consultation de voyance unique car chacun est unique.

La voyance est un Art qui se respecte. Elle sert avant tout à ouvrir l’autre vers de nouveaux horizons et doit être pratiquée avec le cœur et l’esprit. A chaque voyance que nous faisons, c’est un petit bout de notre âme que nous donnons, et cela sans modération.

En dehors de la médiumnité, vous êtes également magnétiseur. Pouvez-vous nous parler de cette seconde activité ? Comment se déroule une séance de magnétisme ? Et surtout, sur quoi êtes-vous en mesure d’agir ?

Le magnétisme s’est imposé à moi bien plus tard. Je suis infirmier diplômé d’état à la base. Mes connaissances du corps humain me permettent aujourd’hui de mettre en avant ce don magnétique légué par mon père.

Quand le patient arrive pour sa séance, je lui demande directement ce qui ne va. Je ne m’amuse pas à chercher, je vais à l’essentiel. Je me contente simplement de guérir ou soulager un mal. Après un entretien de 10 à 15 minutes, mon patient s’allonge et je commence mon travail d’apposition des mains.

Vous vous êtes installé en tant que médium magnétiseur. Qu’est-ce qui vous a poussé à exercer à plein temps ces activités ? Nous savons bien qu’il n’y a pas d’école ni d’étude pour arriver à la voyance, quel a été votre parcours d’avant et pourquoi un tel choix ?

J’ai toujours eu la parapsychologie en moi, de par ma famille. Après je voulais avoir un diplôme. Je suis un homme de cœur et de challenge. Le monde de la voyance, surtout quand on commence, est très incertain. Il faut se faire une réputation, se faire connaître et surtout reconnaître. J’ai commencé par travailler sur des services audiotels pour découvrir le monde de la voyance côté « travail ». Je m’entrainais sur mes amis, ma famille et les grands faits de société. Puis j’ai créé mon propre cabinet dans un désir d’indépendance.

Vous consultez par téléphone. Etes-vous plus à l’aise en consultation par téléphone ou en face à face ? Aussi beaucoup de consultants se posent la question sur l’efficacité d’une consultation par téléphone, que pouvez-vous nous dire à ce sujet ?

Je suis à l’aise dans les deux ! Après je préfère le face à face. J’adore le contact avec l’humain, c’est pour ça. La voyance par téléphone n’est pas moins bonne qu’une voyance en face à face, c’est un fait. Mais il est vrai que je préfère prioriser la traditionnelle consultation au cabinet, pour les gens qui peuvent se déplacer !

Vous consultez aussi en face à face. Mais où peut-on vous rencontrer ?

Vous pouvez me rencontrer toute l’année sur Besançon à mon cabinet. Mais aussi lors de différents salons en France, Suisse et Belgique. A partir du mois d’Octobre, j’entame ce que j’ai appelé mon « médium tour » ! Toutes les 3 semaines une ville différente, partout en France. J’ai prévu une vingtaine de dates jusqu’en Octobre 2013. Cela va être amusant. J’adore voyager et découvrir de nouvelles villes. C’est une manière pour moi de me déplacer au contact des gens, de les rencontrer et de pouvoir ainsi répondre à leurs questions de voyance.

Des projets ?

Oui, plein !

Ma tournée avec plus de 20 dates ! Un reportage qui sera bientôt diffusée sur NRJ12. Par la suite j’aimerais bien reprendre le concept de Lisa Williams outre-Atlantique : une salle de 300 personnes venues pour communiquer avec leurs défunts. Un véritable « show », permettant à certains de passer une bonne soirée, à d’autres de recevoir les réponses qu’ils attendaient tant sur leur avenir ou bien encore de personnes décédées. Alors si un ou une productrice passe par ici, appelez-moi !

Je suis en train d’écrire un premier récit de consultations vécues. J’ai plein d’anecdotes à raconter, des plus drôles aux plus tristes. Je pense que beaucoup de personnes se reconnaitront dedans. Je pense que c’est aussi un moyen de démystifier notre métier et de montrer que nous sommes « normaux » … enfin presque !

Je tenais à remercier le guide de la voyance qui m’a toujours regardé du coin de l’œil, moi jeune voyant. Et qui aujourd’hui me consacre un article, c’est une magnifique reconnaissance. Merci aussi à tous mes consultants qui, depuis près de 6 années, me sont fidèles.

Une journée avec Ethan Maure, c’est quoi ?

Tout d’abord je me lève le matin, à peine le temps de boire une tasse de café que je sors déjà mes chiens. Un jean vite enfilé, un manteau pour se réchauffer et c’est parti pour 15 minutes de promenade matinale. L’air frais cela saisit, c’est vivifiant ! Après la ballade, et encore à moitié en pyjama, j’allume mon ordinateur, je regarde sur mon adresse personnelle pour prendre les rendez-vous de la nuit. Après direction la douche pour être beau et propre pour mes rendez-vous de la journée. Je reçois au cabinet de 9h30 à 18h du lundi au vendredi et le samedi de 9h30 à 12h.

Après tout cela, il est facilement 9h30, juste le temps de ranger un peu le bureau, me concentrer une dizaine de minutes et voilà le premier consultant qui sonne à la porte.

Je ne prends en général pas plus de 5 consultants par jour, pour deux raisons : garder la qualité de mes prédictions sans m’épuiser et me fixer des limites pour ne pas empiéter sur ma vie personnelle.

C’est la dure réalité de notre métier. Nous sommes dans l’humain, où nous devons apporter des réponses à des gens souvent pris de doutes et au moral bas. J’ai l’habitude de dire que j’assure le SAV (service après-vente). Et oui, j’adore que les consultants me rappellent pour me faire part des avancées de leur histoires et me faire un petit coucou. Par contre les choses sont claires, je ne prends jamais le consultant pour la même question à moins de six mois d’intervalle. C’est une manière pour moi de mettre un garde-fou au consultant pour éviter qu’il soit tenté de consulter et re-consulter. 

Bref, deux consultants le matin, trois l’après-midi. Et voilà, la journée est finie, enfin en théorie. 

A partir de 18h un peu de cuisine, du ménage, une peu comme tout le monde en fait ! La salle de sport quand j’ai le temps et que je ne suis pas trop fatigué, un peu de rangement dans mes papiers, les factures de mon équipe quand on est en début de mois, rappeler les journalistes quand il y en a. La seule différence c’est que j’exerce une profession particulière !

 

 

Ethan Maure

Médium spirit. Consultation en cabinet et par téléphone.

téléphone 25000 BESANCON

téléphone03.81.52.38.31.
sitewww.ethan-maure.com

adresse mail

 

 

Partagez directement sur FaceBook

 

 

 

 

La Rédaction

La Rédaction

Equipe rédactionnel du site Guide de la Voyance à votre écoute.

Contact : 01.75.43.91.17

http://www.guidedelavoyance.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *