Nathalie Mendes, clairvoyante et coach intuitive

Par Anne Bouquet pour le Guide de la Voyance

 

« Mon but ? Révéler le potentiel de chacun ! »

 

Nathalie Mendes fait partie de cette famille de clairvoyants qui ne s’arrêtent pas aux simples prédictions pour l’avenir.

Elle, qui fut chef de projets et manager pour le compte de grandes sociétés durant vingt ans, utilise tous ses talents pour faire jaillir le meilleur chez chacun de ses consultants.

Entre ses séances privées de clairvoyance et les formations qu’elle anime pour les particuliers et les entreprises, Nathalie Mendes savoure cette seconde vie, le cœur ouvert sur la Vie.

 

Nathalie Mendes, dès votre enfance, vous aviez cette connaissance innée que peuvent avoir les clairvoyants. Comment l’avez-vous vécue ?

Petite, j’avais une intuition très forte. Je recevais des images, j’avais des certitudes. Je prenais cela comme des avertissements sur des événements à venir. J’étais préinformée et il me semblait que cela était tout à fait « normal » (sourires).

Je vivais aussi beaucoup de synchronicités. J’avais même l’impression de pouvoir déclencher des choses, je trouvais cela assez drôle…

Pour l’anecdote, un jour, quand je me suis fait opérer de l’appendicite durant l’été, je me suis sentie très triste, car je ne pouvais pas jouer avec ma meilleure amie.

Quelques minutes plus tard, mon amie est arrivée à l’hôpital pour se faire opérer des amygdales. Du coup, nous avons partagé la même chambre et nous étions ensemble ! J’ai trouvé cela incroyable…

J’ai vécu à Mulhouse, en Alsace. J’ai grandi avec cette clairvoyance sans encombre. Avec le temps, j’ai réalisé que tout le monde ne fonctionnait pas comme moi. Cette capacité à percevoir, à entendre et à ressentir au-delà de ce que perçoivent nos cinq sens, était d’une agréable compagnie.

À l’adolescence, j’ai commencé à partir en quête d’informations sur les perceptions extrasensorielles. Je me suis passionnée pour la magie blanche, mais aussi pour la lecture de l’aura des personnes et des lieux. Quelques années plus tard, j’ai découvert le Tarot de Marseille, les oracles, le pendule… J’ai accumulé un nombre impressionnant de livres. Je cherchais à identifier ce qui résonnait pleinement en moi.

 

« Il y a vingt ans, j’ai créé mon premier blog « Sheluna ».

J’écrivais sur le magnétisme, la magie blanche, le chamanisme, les arts divinatoires…

C’était mon loisir favori. »

 

On retrouve toujours ce blog qui a évolué, sur mon site internet.

Vous avez eu une vie professionnelle très riche et surtout très rationnelle…

En effet, jeune adulte, après une première mission dans une radio locale (où j’animais une émission sur le patrimoine), je me suis prise de passion pour l’informatique.

J’ai suivi de nombreuses formations et je suis devenue ingénieuren gestion des systèmes d’information. J’ai exercé durant une vingtaine d’années le métier de consultante puis de responsable de projets et de manager pour de grands groupes (SNCF, Enedis, La Poste…) et auprès du service public (Ministère de la Justice, Ministère de l’Intérieur, Ministère de la Santé et des Sports…).

Cette première tranche de vie m’a permis de vivre à Roanne, à Toulouse et à Paris.

J’ai posé définitivement mes valises à Paris.

Cette passion pour l’ésotérisme était toujours là en filigrane. Peu de personnes étaient au courant de cet intérêt pour le sujet.

Imaginez, je travaillais notamment pour le Ministère de la Défense… Donc je ne parlais pas d’ésotérisme, par crainte de passer pour une femme un peu extravagante…

 

Cette année, vous avez pris un virage à 180 degrés. La clairvoyance a pris le dessus…

J’éprouvais une certaine lassitude dans ma vie professionnelle. Il fallait aller toujours plus haut, plus vite. Une vraie course à la compétence.

Je ne me sentais pas en phase avec moi-même.

 

En parallèle, je tombais souvent sur des messages du genre

« Change de vie ».

Je me suis dit « c’est fou toutes ces synchronicités ! »

 

Je commençais à me poser des questions. Je suis allée voir une voyante pour obtenir des réponses. Je précise qu’il est difficile pour un clairvoyant de savoir pour lui-même ce que l’avenir peut lui réserver…

J’ai découvert cette femme par le biais de son père qui est écrivain. Cette consœur m’a conseillé de suivre mon intuition et de vivre ma passion et mon don. De changer de milieu professionnel. Et de travailler avec l’humain.

Ses annonces ont confirmé ce que je ressentais intérieurement.

J’ai gardé ceci dans mon esprit durant quelques jours. Puis rapidement, j’ai tout changé.

J’avais envie de donner le meilleur de moi-même par le biais de la clairvoyance et de mes compétences en coaching.

 

J’ai alors proposé des soirées voyance dans des endroits publics.

 

Je me suis ouverte, j’ai montré qui était la vraie Nathalie. Après chaque consultation, je me sentais incroyablement vivante, remplie d’énergie.

J’ai compris.

J’ai donné ma démission en décembre 2017 et j’ai ouvert un cabinet de voyance en région parisienne en février.

J’ai communiqué sur mon activité à travers les réseaux sociaux, les magazines. Le bouche-à-oreille a fait le reste et tout a démarré très rapidement.

 

Comment se déroule une consultation avec vous ?

Je travaille par téléphone et par Skype.

Les consultations se déroulent en trois étapes.

Lors de la prise de rendez-vous, je prends le prénom et la date de naissance de la personne. Après une courte séance de méditation, je réalise un travail en amont où je me connecte à cette conscience non locale qui alimente mon intuition.

Je me mets en condition afin de me connecter au consultant. Je capte les informations telles qu’elles m’arrivent, sous la forme de flashs, de sons, de messages. Puis je note tout.

Arrive le moment de la consultation. Durant les dix premières minutes, je demande à la personne de ne rien me dire et je lui délivre tout ce que j’ai ressenti sur elle.

Puis nous démarrons la consultation. Je m’appuie essentiellement sur le Tarot Noir de Marseille, l’Oracle de Belline et l’Oracle des murmures de Ganesh. Les cartes s’allient à ma clairvoyance. Je date les événements à venir.

À noter que mes consultations se conjuguent toujours avec du coaching. Je donne toujours des clés, des outils, afin que mon consultant puisse se réaliser pleinement dans ses objectifs de vie.

 

Parlons justement des séances de coaching et de vos formations…

Je me suis formée au Remote Viewing par le passé et j’ai pu explorer toutes les facettes de cette méthodologie dans de nombreux domaines comme dans la stratégie marketing et les ressources humaines.

Le Remote Viewing donne un cadre, une structure et en tant qu’ancienne manager, j’ai trouvé cela formidable.

Très rapidement, j’ai eu envie de proposer des ateliers, des formations pour aider des personnes à s’ouvrir à leur propre intuition.

Ces modules se déclinent pour les particuliers et pour les entreprises.

Je suis là pour que les personnes se posent les bonnes questions. Mon passé de manager me permet de leur donner des pistes, des conseils pratiques afin de mieux avancer, sans avoir de poids à porter.

C’est donc une manière d’éclairer et de rendre les gens autonomes. Chacun peut se relier à sa petite voix intérieure et disposer d’outils pour cerner et accueillir les meilleures possibilités qui peuvent se présenter.

 

Nous sommes acteurs de notre propre vie.

Il est important pour moi en tant que clairvoyante, d’éclairer, d’aiguiller

et d’aider à l’envol de mes consultants.

 

 

Pour information, j’animerai une conférence le 18 octobre à Paris, avec trois autres intervenants. Elle a pour nom : « L’intuition : ce super pouvoir qui grandit en nous ». L’intuition est notre fidèle alliée. En nous reliant à elle, alors nous avons le pouvoir de faire entrer la magie dans notre vie et la capacité de vivre notre meilleur futur possible.

 

Site : www.sheluna.com

Nathalie Mendes consulte par téléphone et Skype : 07.67.52.40.10

 

 

 

1 commentaire sur “Nathalie Mendes, clairvoyante et coach intuitive

    Cécile Giret Sophrologue et Coach Intuitive

    Cécile Giret Sophrologue et Coach Intuitive

    (19 septembre 2018 - 20 h 01 min)

    Sympathique parcours, qui résonne avec le mien par certains points. En revanche, je ne suis pas d’accord avec vous sur le fait qu’un clairvoyant aurait du mal à savoir pour lui-même ce que l’avenir lui réserve. C’est en effet ce que l’on entend souvent de la part des professionnels de la voyance, et sur ce point je pense que l’on peut tout à fait voir et percevoir pour soi-même, à condition évidemment d’avoir suffisamment travaillé sur son mental et intégré son parcours personnel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *