Caliel : La médiumnité m’a sauvé la vie

Caliel fait partie de la nouvelle génération des médiums de notre pays.

Âgé de 23 ans, ce jeune homme qui pratique la voyance pure,  bénéficie déjà d’une belle renommée. 

Il consulte à Paris, en cabinet, ainsi que par téléphone.

Il anime aussi des émissions de voyance en direct, sur Radio Puisaleine.

 

Rencontre.

Caliel, votre enfance a été marquée par l’éveil de votre sixième sens.  Parlez-nous de cette période…

Ma grand-mère maternelle était médium.

J’ai passé beaucoup de temps avec elle, quand j’étais petit. Puis elle est décédée. J’avais huit ans et tout a changé dans ma vie.

Ma  médiumnité s’est subitement réveillée. J’entendais, je percevais des défunts. Je parlais de mes visions à mes parents.

Ceux–ci me disaient : « mais non, ce n’est pas possible ! »

Il faut préciser que ce sujet était tabou à la maison. Donc, je me suis un peu replié sur moi-même.

Durant mon adolescence, mes ressentis se sont calmés. J’étais en quelque sorte en stand-by.

Puis vers mes 19 ans, tout est revenu en force.

À cette époque, je travaillais dans le domaine de l’hôtellerie-restauration, en tant que serveur.

Évidemment, mes amis savaient que j’avais une sensibilité particulière, et ils faisaient souvent appel à mon sixième sens.

Mais cela s’arrêtait là.

Ensuite, c’est comme si on m’avait envoyé un énième signe : des faits dans ma vie personnelle m’ont fait prendre conscience de ma médiumnité.

J’ai beaucoup mûri, j’ai intégré le fait que la vie était sacrée.

Je me suis aussi ouvert à la spiritualité.

Tout a basculé : mes ressentis sont devenus forts, insistants, constants.

À titre d’exemple, quand je prenais le métro, je voyais défiler la vie des personnes qui m’entouraient. Je ressentais aussi leurs problèmes de santé.

Cette faculté peut sembler dérangeante pour certains, mais en ce qui me concerne, je le dis : elle m’a sauvé la vie !

Je savais au fond de moi que je ne prenais pas le bon chemin, sur le plan professionnel.

La médiumnité m’a fait comprendre énormément de choses sur la vie et l’après-vie.

J’ai donc porté un autre regard sur l’existence.

On dit de moi que je suis mûr pour mon âge, mais je le dois essentiellement à cette capacité à voir au-delà des apparences.

Grâce à mon sixième sens,  je me sens utile.

Aider ses semblables est source de bonheur et de bien-être.

En 2013, vous vous êtes donc installé en tant que médium professionnel. Comment s’est dessiné ce changement de vie ?

Jusqu’à mes 22 ans, je conciliais mon métier de serveur, aux consultations de voyance et de médiumnité.

Il y a quelques mois, j’ai arrêté mon activité professionnelle pour me consacrer pleinement à la médiumnité.

Évidemment, cela a été mal perçu dans un premier temps par ma famille, car être médium, cela ne fait pas sérieux ! (sourires)

J’ai rencontré de nombreux médiums. Ils m’ont apporté une kyrielle de conseils, et ils m’ont donné confiance en moi. Je les en remercie pleinement.

Je me suis donc installé à mon compte, soulagé, car je sais pertinemment que j’étais arrivé à bon port, malgré l’inquiétude légitime que je pouvais éprouver.

Je suis installé dans le XVIIIème arrondissement de Paris.

Comment se déroule une consultation avec vous ?

Je reçois à mon cabinet à Paris, je me déplace aussi sur la capitale, et bien entendu, je travaille par téléphone.

J’utilise le prénom du consultant pour me lancer. Je ne prends pas de date de naissance car « cela ne me parle pas ».

Je pars en état de voyance pure. Je laisse défiler le passé, le présent et le futur du consultant.

Je rentre dans une sorte de transe.

Je reçois durant ce temps- là, énormément de messages. Je transmets, je raconte…je vois aussi de nombreuses images, comme des saynètes d’un film.

Une fois mes ressentis délivrés, la personne qui est en face de moi, me pose des questions. Nous approfondissons ensemble les différentes thématiques exposées.

Tout au long d’une séance, je travaille en voyance pure, c’est-à-dire que je n’utilise pas de support (cartes, oracles, pendule…etc).

Quand je sens que le consultant a besoin de se rassurer par un tirage de cartes, je sors mon jeu, mais honnêtement, je n’en ai pas besoin.
Je reçois beaucoup de femmes. Elles sont souvent accaparées par leur vie sentimentale et professionnelle.

Mon jeune âge peut parfois surprendre mes consultants, mais je crois avoir une maturité assez forte. La gêne disparaît vite.

Et puis je suis juste là pour transmettre, et expliquer ce que je vois. Je n’apporte pas mon savoir sur la vie. Je suis un simple intermédiaire.

Il faut avoir de l’humilité.

Comment gérer vous votre médiumnité ? Comment vous ressourcez-vous ?

Je dessine énormément. Je n’ai pas de technique particulière, mais je me laisse guider, avec ma palette de couleurs.

Une fois les dessins terminés,  je me dis souvent qu’ils transmettent des messages.

Est-ce une expression de ma médiumnité ? Peut-être, mais l’essentiel est là : je me recentre grâce à cette passion.

Je me libère, je me décharge.

Chaque jour, je médite, et j’écoute en parallèle de la musique de relaxation. Autre point de ressourcement : je me rends à l’église.

Il est important pour moi de revenir à la source, dans le calme.

C’est ma clef pour être en équilibre, entre ciel et terre.

Vous animez des émissions de voyance en direct, sur Radio Puisaleine, une radio locale FM ….Racontez- nous cette expérience.

Il y a quelques mois, des animateurs de Radio Puisaleine m’ont contacté via Facebook (je suis un inconditionnel des réseaux sociaux), et ils m’ont proposé d’animer des émissions de voyance en direct.

J’ai immédiatement accepté.

Lors de ces émissions, je mets ma faculté de voyance pure à la disposition des auditeurs. J’aime cette expérience : elle me permet de répondre avec rapidité aux questions posées. L’ambiance est conviviale. De bonnes énergies circulent !

Quels sont vos projets pour l’avenir ?

Il m’est difficile de répondre à votre question, car il m’arrive déjà de très belles choses !

Tout ce que je peux vous dire, c’est que je souhaite mener ma vie de medium, avec la même passion qu’aujourd’hui.

Être là pour autrui, apprécier ce que m’apporte le monde invisible, voir le bon côté de la vie, avoir toujours le cœur ouvert….Je veux rester fidèle à ce qui m’anime.

Je reste ancré à la terre, même si j’ai la tête connectée avec « le ciel » et je ferai tout pour rester en équilibre.

En réfléchissant, oui j’aimerais quand même concrétiser un rêve, mais plus tard, bien plus tard !

Amoureux des livres depuis mon enfance, je me verrais très bien tenir une librairie ésotérique (sourires).

Pour l’heure, je remercie celles et ceux qui m’ont guidé vers mon chemin de vie, car je suis un médium heureux.

J’ai remonté le courant, pour atteindre ma Source. Je suis en paix.

Ainsi, chaque jour, je peux donner le meilleur de moi-même !

 

 

 

Caliel

Médium

Consultation en cabinet et par téléphone

téléphone 50, rue de Larborde 75008 Paris

téléphone07.51.34.60.29

sitewww.caliel-medium.fr

 

 

Partagez directement sur FaceBook

 

 

La Rédaction

La Rédaction

Equipe rédactionnel du site Guide de la Voyance à votre écoute.

Contact : 01.75.43.91.17

http://www.guidedelavoyance.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *